Article spécial Reder Mor 6! Vous saurez tout…

Pourquoi un article uniquement consacré au Reder Mor 6 et à son association « Un vieux Gréement pour Damgan » ?

Tout d’abord, il y a un an ce bateau avait fait l’objet de notre premier article, c’est donc un peu notre mascotte. Et lui aussi célèbre son premier anniversaire dans la commune avec une grande fête gratuite le 17 avril à Pénerf (Puces de la mer, chants de marins, restauration, jeux,etc…). Et c’est l’occasion de la faire avec eux. Et même de venir à Kervoyal puisqu’il y a un vide grenier à l’espace du Loch. Bref, c’est le grand jour à Damgan!

Ensuite, par ce que depuis cette date le projet a pris une réelle ampleur qui suscite l’intérêt et l’adhésion à la fois de la population et des sponsors (privé et public) et nous nous devions d’en faire l’écho.

Enfin, car le Président de cette association, celui qui a transmis cette passion et cette dynamique est un pur kervoyalais, ce qui est déjà une bonne raison d’en parler !

Dans la première partie de l’article, nous allons donc vous présenter la situation du bateau et son programme de restauration ainsi que la finalité de l’opération, puis nous vous proposerons une interview pleine de vie et d’envie de son président Yann Réveillant ! Et pour finir, suivra une belle série de photo du magnifique arc-en-ciel de mercredi.

Bonne lecture.

Alors, c’est quoi ce bateau ?

Photo2-616x1024
Le Reder Mor, dans sa jeunesse…

Le Reder Mor 6 ( Le coureur des mers!) est un Goémonier, genre de bateaux originaire du nord de la Bretagne qui récoltait les algues de type laminaire à proximité des côtes pour être ensuite les livrer sur le continent aux usines qui en extrayaient l’iode (à usage pharmaceutique).

Même s’il y eut peu de goémoniers à fréquenter notre côte, le ramassage du goémon y a toujours été pratiqué, engendrant même parfois des « heurts » avec les populations voisines « venant piller la richesse locale » (voir détail des guerres du goémon à Damgan).

De nos jours, il est surtout arraché par des pseudo-pêcheurs peu scrupuleux (ou ignorants du problème!) et engendre toujours la colère des damganais, car il détruit durablement l’écosystème nécessaire à sa reproduction. Mais c’est une autre histoire…

Provenant des chantiers Le GOT à Plouguerneau dans le Finistère, le REDER MOR 6 a été construit en 1962 en version plaisance et mesure 7.84 m. De 1962 à 2010, il a vogué sur les côtes de Bretagne et a connu plusieurs propriétaires. Mais avec le temps une restauration importante pour pouvoir continuer à naviguer s’est imposée.

Or cette restauration n’était faisable que via une association pouvant disposer, à la fois de main d’œuvre bénévole, et d’un éventuel soutien financier des collectivités territoriales et en partenariat avec la Fondation du Patrimoine.

Mais, c’est quoi cette association ?

Créée en 2015, l’association « Un vieux gréement pour Damgan » rassemble dorénavant plus d’une centaine d’adhérents originaires de Damgan, d’Ambon et de Muzillac, voire de plus loin…

011a
Une partie de l’équipe…

Constitués autour de Yann Réveillant, une dizaine de passionnés de vieux bateaux, du travail du bois et de la conservation du patrimoine vivant se réunissent autour du Reder Mor 6 et décident de constituer une association pour sa restauration.

L’équipe réunie se trouve être forte de compétences multiples allant de la menuiserie à la conduite de projets industriels en passant par la connaissance du milieu médico-social sans compter la maîtrise de la navigation à voile. Et, bien sûr d’une équipe de communication rassemblée autour d’Éric Leblanc (contact@vg-damgan.fr).

Ils sont ainsi sur l’ internet mais aussi sur Facebook, Twitter et Google+. Pas mal!

Néanmoins, pour le poste essentiel de la charpenterie de marine, la compétence a dû être recherchée à l’extérieur. D’où la nécessité de trouver des fonds au-delà des subventions.

Embarquée par son énergie, l’association s’est tout de suite mobilisée en faisant preuve d’investissement et d’inventivité: vente de super produits dérivés (made in Bretagne) et maintenant des ateliers (ouverts à tous) de matelotage ou de modélisme, ainsi que d’une documentation marine riche et consultable gracieusement…

Le point sur les travaux (pour les spécialistes!).

rm 01
Le Reder Mor 6 à son arrivée en février 2015

Éric Leblanc nous fait le point sur l’état des lieux:

« Les différents chantiers consultés constatent que le bateau est en fin de vie selon le type de construction d’origine et qu’il nécessite une restauration très importante. La majorité des membrures ont été maintenues en état par des réparations qui ont elles-mêmes fait leur temps et qui doivent maintenant être changées. Les lames de bordé sont à changer dans leur majorité. L’étrave et le tableau arrière sont également à remplacer ».

Heureusement, nous précise-t-il:

« La confection du plancher, du banc de mat, du pontage avant et la pose du moteur sont des opérations moins complexes pour lesquelles nous possédons les compétences nécessaires au sein de l’association. »

Après plusieurs consultations auprès des chantiers de la région, l’association a finalement passé un accord avec un charpentier de marine indépendant : François BLATRIX qui viendra les aider à la restauration du bateau à Damgan.

La mise à l’eau définitive étant espérée pour l’été 2018

Le but de l’association:

Il est multiple:

De par sa conception, ce bateau est destiné aux navigations de proximité. La ria de Pénerf, intégrée au récent PNR (Parc Naturel Régional du Golfe du Morbihan) offre un intérêt écologique évident. Il pourra donc faire de courtes sorties à la fois pédagogiques et touristiques dans un cadre particulièrement préservé et enchanteur.

carcasse rm6
Le RM6, en mars 2016

En effet, l’Association est déjà en contact avec des écoles et des centres périscolaires intéressés autant par les valeurs patrimoniales et d’authenticité que l’aspect humain proposé par le projet.

De même, le Reder Mor est déjà intégré aux « randonnées découvertes » proposées par Jacques Hazo de l’Office de Tourisme qui ont déjà connues un grand succès l’année dernière. Le bateau représentera bien sur Damgan lors des rassemblements de vieux gréements, en particulier lors des « Semaines du Golfe » ou des Fêtes de la Mer qui ont lieu un peu partout dans les environs.

Bref, le but étant de faire vivre le bateau au grée de nombreuses rencontres humaines et souhaite donc symboliser Damgan avec le soutien de sa population.

C’est cet aspect généreux qui nous a séduits, tout comme il a déjà séduit quelques sponsors (Conseil Municipal en 1er lieu et Conseil Général ensuite, devrait logiquement venir le Conseil Régional et la Communauté de Communes…).

Il est à signaler que pour la transparence des dons, l’Association est en partenariat avec la Fondation du Patrimoine, ce qui permet la défiscalisation.

Interview de Yann Réveillant:

Yann Réveillant, Président de l’association « Un vieux gréement pour Damgan » est aujourd’hui notre invité. C’est le petit fils d’une célèbre commerçante très appréciée de Kervoyal, dont la famille y réside de générations en générations. Il est l’instigateur de cette cause reconnue d’intérêt patrimonial, qui représentera Damgan dans les parades maritimes et sera aussi un lieu d’échange et de transmission.

Yann Réveillant, Ambassadeur de Kervoyal, et maintenant du Reder Mor 6!
Yann Réveillant, Ambassadeur de Kervoyal, et maintenant du Reder Mor 6!

Q: Bonjour Yann, cela fait maintenant un an que l’asso est née pour restaurer le Reder Mor 6. Et beaucoup de choses ce sont passées durant cette période. Racontez nous la genèse de cette histoire, comment en avez-vous eu l’idée?

C’est plutôt l’idée qui m’a eu ! Ce projet n’est pas le premier du genre mais le déclic d’y participer ici, où j’ai appris à naviguer et de partager le voyage avec un groupe de volontaires répondant à l’appel, s’est fait avec le Reder Mor 6.

Q: Est-ce que votre parcours professionnel lié à la mer a été un élément déclencheur?

Pensez-vous ! A force de voir, d’embarquer et de travailler sur toute sorte de voiliers et  revenant au « pays » après un épisode antillais, j’avais envie de mettre en place ce projet pour Damgan et pour ces voiliers de travail qui m’ont fait et me font toujours rêver..

Q: Pourquoi le Reder Mor? Qu’est ce qui vous a plu en lui? Hésitiez vous avec d’autres bateaux?

je m’intéressais depuis un moment à tous les voiliers anciens en vente. J’avais déjà étudié d’autres coques et puis lorsque je suis allé voir le Reder Mor 6 à St Philibert, il m’a plu, ainsi que la rencontre avec son ancien propriétaire, et je pense que c’était le bon moment..

Q: Cela fait un an que le Reder Mor 6 est à Damgan, tout d’abord à l’espace du Prato à Pénerf et depuis fin janvier dans un beau hangar en périphérie. Qu’est ce qui s’est passé entre temps?

Beaucoup de « chantiers » périphériques autour du chantier naval ! Élaboration des plans (du bateau, de financement, d’intervention…) Beaucoup d’administratif (dossiers subvention, relations collectivités..) de communication ( création du site, partenariats…) De la recherche (historique, documentation, hangar, charpentiers de marine..) et du développement (ateliers de matelotage, produits dérivés..) j’oublie la participation à de nombreuses manifestations afin  de récolter des fonds car la demande en trésorerie est lourde pour le lancement…Affiche fête Reder Mor 6 avec sponsors

Q: Comment envisagez vous le financement de la restauration? Y’a-t-il des souscriptions, des produits dérivés? Comment vous aider?

Plusieurs axes : des aides ont été demandées auprès des collectivité locales, mais il faut des fonds aujourd’hui pour démarrer les travaux « lourds ». Les cotisations, les dons et souscriptions et bien sûr en achetant, offrant ou présentant autour de vous nos produits dérivés de bonne qualité !

Q: Enfin, quel est le but de cette aventure, liée à la passion et à notre commune?

De maintenir le fil inter générationnel entre les lieux, les bateaux et les humains qui font la richesse de notre région.

Q: Mais, le but secret ne serait-il pas de le voir s’amarrer de temps en temps à Kervoyal (comme nous tous)? Hein!

A Kervoyal, bien sûr et dans tout le Mor Braz et la Bretagne et peut être le reste du monde !

Q: Merci Yann.

Merci et à la « revoilure ! »

 

 

Et pour finir quelques photos!
Le superbe arc-en-ciel du 07 avril vers 19h30.

P1040175b

P1040181b

P1040182b

P1040179b

P1040178b

P1040172b

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *