Kervoyal élection, entretien avec les candidats

Nous avons profité de l’élection municipale à Damgan pour interroger les deux candidats, Messieurs Trichet et Labesse, sur leur programme respectif pour le hameau de kervoyal. Ceux-ci ont immédiatement accepté et nous  les en remercions vivement. Ceci prouve l’indépendance de notre site et montre surtout que l’élection est très saine à Damgan.

élection damgan

 

Le principe est simple, une question suivit des réponses respectives de chacun. Nous n’avons pu aborder tous les thèmes de la commune et nous sommes limités aux problématiques kervoyalaises telles que nous les avons recensées au gré des revendications des habitants et des associations locales. Le but étant simplement de laisser chacun exposer ses points de vue et programmes.

Encore merci à eux et bonne lecture à tous.

Entretien avec les candidats :

Bonjour Messieurs et merci pour votre présence sur le site à propos de l’élection municipale.

1ère question, les Halles vont bientôt être opérationnelles, comment envisagez vous leur fonctionnement? En saison et hors saison.

Jean-Marie LABESSE : Une large consultation est en cours pour informer les éventuels commerçants intéressés par l’occupation d’un emplacement. La saison 2020 sera une année test sur son fonctionnement, durée d’occupation, type de commerçants…un bilan sera nécessaire en fin de saison avec les usagers et les commerçants. Les subventions obtenues qui couvrent 80 % de la construction permettront un loyer très modéré et attractif, notre souhait et de faire perdurer le plus longtemps dans la saison et de s’orienter vers un marché bio ce qui n’existe pas actuellement à Damgan.

Jean Jacques TRICHET : Ce serait judicieux de favoriser le circuit court avec des maraîchers , agriculteurs, voir poissonniers pendant la saison. Pas de concurrence directe avec les commerçants de Damgan bourg. Hors saison : un lieu d’échange pour recréer un lien social (notamment pour les personnes âgées isolées) pourquoi pas autour d’un café, après-midi à thème. Cela pourrait être géré par une de nos associations ???

L’affluence lors des grandes marées pose plusieurs réels problèmes. Entre la pêche à outrance (cueillage de coquillages trop petits, quantités exagérées et surplus jeté dans les dunes, arrachage des algues) et la pollution générée (embouteillages pour arriver à Damgan et cars de tours opérators), sans compter les incivilités de stationnements, n’y a-t-il pas une limite nécessaire à la préservation de nos ressources naturelles?

Jean-Marie LABESSE : Des opérations de communication seront menées en partenariat avec le Parc Naturel du Golfe du Morbihan (information, distribution de réglettes…), après cette phase d’information la Gendarmerie Maritime, en lien avec la Police municipale sera invitée à faire des contrôles.

Jean Jacques TRICHET : Créer des points d’accueil aux endroits stratégiques avec oriflammes « pêche à pieds responsable sous surveillance » distribution de fiches d’informations. Une surveillance accrue du respect des
règles, la police municipale et la gendarmerie les affaires maritimes ont un rôle à jouer dans ce domaine y compris les stationnements.

header kerv wp02

De même, 3 sujets écologiques existent également à Kervoyal à savoir la préservation de l’espace du Loch, le nettoyage mécanique des plages qui abîme l’estran et l’entretien des dunes. Avez-vous des suggestions?

Jean-Marie LABESSE : Sur l’espace du Loch, nous projetons la création de deux parcs arborés et d’un théatre de verdure. Nous ne souhaitons pas de nettoyage mécanique de la plage de Landrezac, ni de celui de la petite plage, mais préconisons un nettoyage manuel. Le passage mécanique participe à l’érosion du trait de côte et n’est donc pas préconisé aux abords d’un espace dunaire protégé.

Jean Jacques TRICHET DAMGAN est une station balnéaire et les plages sont notre fonds de commerce. Il faudrait des inspections régulières (citoyens , police avec un agenda ouvert à la mairie pour les remarques )
l’entretien de la plage doit être faite car cela nuit à la beauté du site à l’abandon aux forces de la nature. Il faut trouver un moyen moins agressif et non moins coûteux pour réaliser un entretien qui allie ces 2 points de vue.

La demande et l’émergence des liaisons douces semble être une problématique moderne. Entre la Promenade Apollinaire dont l’espace piéton n’est pas respecté, l’avenue des Sinagots  dangereuse pour les piétons et vélos, le manque de parking à vélos ou la difficulté de nos anciens à venir dans le bourg, avez-vous des suggestions sur ce sujet?

Jean-Marie LABESSE : Oui, vous avez raison, nos concitoyens sont de plus en plus favorables au déplacement doux, et délaissent la voiture ; l’arrivée du vélo électrique favorise cette pratique. Concernant les pistes cyclables, la nouvelle équipe prévoit leurs renforcements et des travaux afin de permettre une meilleure cohabitation des vélos et des piétons. Une signalétique plus adaptée est sans doute à envisager. Dans notre programme nous avons indiqué le développement des pistes cyclables et piétonnes, l’entretien du sentier du littoral et la sécurisation des voiries. Cela implique l’investissement dans des cheminements distincts sur la voirie entre voiture, vélo et piétons. La largeur actuelle de l’avenue des Sinagots se prête à un tel aménagement, il rentrera dans le cadre de notre programme tout comme l’aménagement de l’accès à la petite plage et de son accessibilité PMR, le réaménagement du site de la cale, l’investissement dans des parcs à vélo sera également programmé pour tenir compte de l’évolution actuelle de cette pratique.

Jean Jacques TRICHET : Ce fut une priorité annoncée lors de la première réunion en ce qui concerne le déplacement doux mais il y a surtout une augmentation des personnes à mobilité réduite : âge ou handicap pour lesquelles le vélo n’est pas adapté même électrique . Aussi la possibilité d’un véhicule 6 à 8 places, logotée (pub) pourrait permettre de rallier les différents bourgs au centre de Damgan aux plages ou un arrêt de bus avec une fréquence variable et dont le coût serait adapté ( ticket modérateur ).

chemin kervoyal

De même, au fil du temps, tout les chemins et petits accès de terre battue ou de sable se sont dégradés ainsi que les marquages au sol. Tant par les intempéries que l’usure du temps, envisagez vous quelques travaux sur Kervoyal ?

Jean-Marie LABESSE: Notre projet comporte un programme de liaisons douces sur l’ensemble de notre commune, mais l’entretien reste une priorité. La tâche est importante, car nous tenons à garder l’aspect naturel de ces cheminements. Dans le cadre de notre projet pour la future mandature, un budget de 10 000 € par an sera affecté à ce marquage au sol.

Jean Jacques TRICHET : Après évaluation des besoins par les services techniques et les élus leur réparation sera étalonnée (finances obligent ).

Un grand nombre de kervoyalais vivant à l’année sont âgés et leur vie sociale se dégrade, avez-vous des idées pour maintenir un lien dans le village?

Jean-Marie LABESSE :  Dans notre programme vous pouvez- y lire la prise en compte du handicap dans tous les projets communaux et pour les aînés :  favoriser la construction d’une résidence senior privée, le renforcement de l’aide à domicile avec le CCAS, la création d’une équipe de bénévoles pour visiter les personnes isolées. Nous étudierons un projet de « Villa répit » pour les aidants et le développement de la navette municipale. L’ensemble de ces projets ont pour objectifs l’aide à la personne

Jean Jacques TRICHET :  Les halles seront un moyen de redonner un centre de vie à Kervoyal pour développer les rencontres présentielles. Enfin internet est une urgence absolue pour permettre de communiquer
avec sa famille parfois à distance.

moulin de kervoyal éléection damgan 2020

Sinon, il y a un sujet qui suscite un fort engouement, c’est celui  des ailes du moulin. Il est sur une propriété privée mais le propriétaire est prêt à céder ses droits. Une grande association (voir ici) s’est formée pour collecter les fonds et celle-ci souhaiterait un engagement de la mairie pour ce bâtiment symbolique qui marque l’entrée de la commune depuis 350 ans qui est inscrit dans le PLU et le PNR. Les travaux ne dureront que 2 semaines et couteront moins de 15000€. Avez-vous des propositions pour aider concrètement cette action ?

Jean-Marie LABESSE : L’équipe est favorable, d’une part à soutenir l’association dans son action et d’autre part favorable à l’acquisition du site ce qui permettrait à la collectivité d’obtenir des subventions pour un bien communal (département, Région, Europe), récupérer la TVA, et de s’investir plus loin dans sa rénovation, notamment avec la remise en état du mécanisme intérieur et  la possibilité dès lors de visiter la partie interne  du moulin.

Jean Jacques TRICHET Le projet est le minimum que l’on puisse faire et nous le soutiendrons. L’éclairage du moulin est à envisager. À l’évidence une subvention substantielle sera à l’ordre du jour.

Auriez vous un ou plusieurs sujets non évoqués que vous aimeriez présenter? (soyez un peu plus long si nécessaire.)

Jean-Marie LABESSE : Installation de la fibre optique dans le plan 2024-2026 et mise en place  d’un antenne téléphonique pour renforcer le réseau téléphonique.

Jean Jacques TRICHET : Devant la montée des tempêtes , il faut protéger l’électricité et Kervoyal envisager l’enfouissement des réseaux. On associera la fibre. La sécurité routière doit être respectée , ainsi que l’usage des engins bruyants (tondeuse le dimanche par exemple ) Les constructions anarchiques abris bois , caravane qui deviennent des sous-logements seront recherches et bannies Le respect de la propreté justifie le développement des sacs à déjections. La chasse aux incivilités concernant les dépôts sauvages d’ordures ménagères. Et bien sûr l’attention sera portée aux revendications venant du conseil citoyen mis en place le plus rapidement possible après les élections Mais attention , cela se fera en fonction des finances de la commune : en effet si l’endettement annoncé est le même qu’à la fin du mandat d’Alain Daniel ,il faut se rappeler
que plus de 400 000 euros ont été transférés d’un compte annexe ( assainissement ) et qu’il faut penser aux travaux nécessaires pour entretenir le réseau d’assainissement et que le château d’eau n’est pas en reste.

Sinon, quel est votre lien à Kervoyal? Y avez vous une anecdote ou un souvenir particulier?

Jean-Marie LABESSE : J’ai une satisfaction : avoir pu maintenir et mettre en valeur les dernières cabines de plage, avec l’association éponyme, complété par une cabine à livres de la commission extra municipale culture.

Jean Jacques TRICHET : Avec mon épouse nous aimons nous promener à pied le long du littoral Kervoyalais.

 

Pour en savoir plus:

Pour retrouver l’intégralité du programme de chacun, voici leur site respectif:

Le site de Monsieur TRICHET et de son équipe:

Le site de Monsieur LABESSE et de son équipe :

Les équipes :

(vous trouverez les noms et détails sur leur site respectif)

Impression
L’équipe de Monsieur Trichet

 

L'équipe de Monsieur Labesse
L’équipe de Monsieur Labesse

A savoir :

Monsieur LABESSE sera en réunion publique à Kervoyal le 29 févier à 15h30 au restaurant le Neisson.

Monsieur TRICHET sera en réunion publique à Kervoyal le 6 mars à 16h au restaurant le Neisson.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *