Des crevettes géantes à Kervoyal!

crevette 02Plusieurs kervoyalais ont reçu cette semaine des courriels d’une société thaïlandaise qui réaliserait un sondage sur la pêche des crevettes à Kervoyal. Nous nous sommes renseigné et avons découvert que cette société (ThaîShrimp) était le n°4 de la crevette dans le monde et était dirigée par un descendant d’une famille bretonne émigrée en 1922.

Après quelques semaines d’attente nous avons pu rencontrer sur messanger,  le PDG de ThaiShrimp, Pohl Hô Thraî-Gaî. Il nous expose son projet sur Kervoyal.

Hô-Pôl Traîh-Gaï photo 02Bonjour, Pourquoi votre entreprise s’intéresse-t-elle aux crevettes de Kervoyal?

Bonjour, notre entreprise est spécialisée dans la crevette depuis 4 générations. Il se trouve que je suis venu dans le Morbihan l’été dernier et j’ai vu cet engouement pour la crevette kervoyalaise. J’ai donc dépêché plusieurs experts qui m’ont affirmés que l’endroit était excellent pour tester notre nouvelle variété.

Qu’est ce que Kervoyal possède pour ce projet?

Tout d’abord les alluvions de la Vilaine, ensuite, la ressource kervoyalaise et le climat clément. De plus mes ancêtres étaient des « Le Guillou » de Landrezac. Alors après presque 100 ans, revenir au pays… C’est un challenge qui me motive, ainsi que mon équipe.

Quelle est donc cette variété. Et ce projet?

Nous souhaitons tester l’implantation d’une crevette, qui mange d’autres crevettes: la « penaeus japonicus » ou « crevette impériale », elle mesure 17 cm à l’âge adulte et pèse près de 30 grammes. C’est pourquoi il nous faut un lieu foisonnant comme Kervoyal! Notre projet est de  faire un « vivier test ».  Cela entourerait la « petite pointe » jusqu’à la balise. 15 bassins seront installés mais laisseront un chenal aux plaisanciers. Le but est de savoir combien de crevettes grises elles mangent par an.

Comment avez vous évalué vos premiers contacts?

Mon ressenti est qu’il y a comme une interrogation et c’est pour ça que j’ai accepté votre interview.  Je sais qu’il y a eu une révolte concernant l’extension de bouchots, mais dans notre cas il s’agit d’une expérimentation! Les crevettes y seront encore plus grosses! L’endroit sera bien sur sécurisé pour des raisons sanitaires et la pêche sera interdite durant les 3 ans ou nous mènerons cette expérience d’acclimatation.

Où en sont les démarches?

Nos avocats ont déjà établi le contact avec les administrations concernées, et, logiquement, les aménagements devraient débuter entre décembre 2018 et janvier 2019. Quelques semaines nous suffiront ensuite à installer les bassins et les entrepôts flottants. Il ne restera alors qu’à recruter 6 à 7 personnes sur place.

Merci pour vos réponses.

Merci également, je suis heureux d’avoir eu l’occasion d’établir une relation de confiance entre les kervoyalais et notre entreprise.

Nous annonçons déjà que pour la population locale ces crevettes seront proposées à prix coûtant, soit environ 11 euros du kilo.

Voici leurs documents et leurs coordonnées.

implantation kervoyal

Faroese.fishfarm

Pour découvrir leur questionnaire, cliquez ici

Pour aller sur la version française de leur site, cliquez sur le logo:

Logo_thaishrimp

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *